Chant appelant à imiter la Révolution haïtienne entonné lors d'un soulèvement de Noirs et de Mulâtres en 1824 au Brésil


Au Brésil, en 1824, des Noirs et des Mulâtres se soulèvent dans la ville de Recife dans le Nord-est du pays. Ils sont aux prises avec les Portugais. Les soldats du bataillon dit des Bruns (Batalhão dos Pardos) ont chanté en boucle ce cœur évoquant la Révolution haïtienne et le Général Henry Christophe, Héros de l'indépendance d'Haïti, appelant à imiter l'exemple haïtien : mettre fin à l'esclavage, expulser les esclavagistes et créer une Nation. Au Brésil, pendant tout le 19ème siècle, pays qui a aboli l'esclavage en 1888, il y avait une peur de ce qu'on appelait haitianismo, la contagion des idées révolutionnaires haïtiennes.

Qual eu imito Cristóvão,

Este imortal haitiano,

Eia, imitai seu povo,

O meu povo soberano


Français

Imitons Christophe,

Cet immortel haïtien

Eia, imitez son peuple

Ô mon peuple souverain !


Source : www.erudito.fea.usp.br

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires