En 2024, travaillons enfin au salut de l’Empire !


La République d’Haïti fête ce 1er janvier 2024 une nouvelle année d’existence. La Liberté fête donc ses 220 ans sur le Globe ! 2023 disparaît. Fort heureusement, d’ailleurs ! Car, c’était encore une fois une année difficile pour le peuple haïtien. Sans doute, l’une des plus difficiles qu’aura connue notre peuple jusque-là. En effet, elle était marquée notamment par la poursuite de la disparition progressive, mais rapide de l’État haïtien, les activités terroristes des gangs armés contre les citoyens de la capitale et de nos régions, le départ de plusieurs centaines de milliers d’Haïtiens vers d’autres cieux plus cléments, les luttes politiques fratricides, la corruption généralisée. En somme, la descente aux enfers de notre Patrie, sa chute continue vers les profondeurs de l’abîme.

Face à ce bilan tragique, nous ne pouvons que souhaiter une nouvelle année radicalement différente de 2023, tout en sachant que cette différence n’est qu’un vœu pieux, si ceux qui prétendent mener la barque de la Patrie de Jean-Jacques Dessalines continue à se satisfaire de ce statu quo morbide, et plus globalement, si « l’élite » anti-nationale ne se rectifie pas et continue à se comporter en « touriste » sur le territoire national et si chaque fils et fille de ce bout d’île ne sort pas de sa torpeur.

Haïtiens, nous n’avons pas de pays de rechange. Nous n’avons qu’Haïti. En terre étrangère, nous serons toujours étrangers ou perçus comme tel en dépit de nos accomplissements et des honneurs que nous pourrons glaner. La seule Gloire qui vaille, c’est la Gloire de notre Patrie ! Le déshonneur de notre Patrie, c’est notre déshonneur ! Sa salissure, c’est la nôtre également ! Travaillons à la hisser à la hauteur des rêves de grandeur du Héroe Máximo de notre Indépendance, à la hauteur de l'Empire dessalinien ! Travaillons au salut de la République, héritière de son Empire africain des Caraïbes !

Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2024 et surtout une année de combat pour extirper notre Quisqueya de la géhenne !

 

Louinel Estimable


 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires