Le Ministre français de la guerre demande d'enfermer Toussaint Louverture au chateau de Brest à son arrivée en France


Paris, le 7 thermidor an X (26 juillet 1802)

                        Le Ministre de la Guerre au Ministre de la Marine et des Colonies

J'ai l'honneur de vous prévenir, Citoyen Ministre, en réponse à votre lettre, en date du 5 thermidor (24 juillet), que je viens de faire connaître au commandant d'armes de Brest que Toussaint-Louverture devait être détenu jusqu'à nouvel ordre dans le château de Brest et qu'il devait avoir avec lui son domestique. Je l'ai chargé de prescrire toute la surveillance nécessaire pour la sureté de ces prisonniers. J'ai prévenu en même temps le commandant d'armes de Belle-Isle que Placide, fils de Toussaint, devait être envoyé jusqu'à nouvel ordre à Belle-Isle pour y être gardé avec une très grande surveillance. Enfin, j'ai prévenu le commandant d'armes de Bayonne, que la femme de Toussaint-Louverture, deux de ses fils, ses nièces et leur négresse, devaient être transportés par mer à Bayonne pour y rester jusqu'à nouvel ordre sous sa surveillance et celle de l'administration municipale de cette ville. 

Signé : BERTHIER

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires