Mort de Toussaint Louverture : le commandant d'armes du Fort de Joux informe le Ministre de la Marine et des Colonies


6e DIVISION MILITAIRE

              -----------             ETAT-MAJOR DE LA PLACE

                N°48


Au château de Joux, ce 19 germinal an XI (9 avril 1803) de la République française


Amiot chef de bataillon, commandant d'armes, au citoyen Ministre de la Marine et des Colonies

Citoyen Ministre,

J'ai eu l'honneur de vous rendre compte par ma lettre du 16 germinal de la situation de Toussaint. Le dix sept à 11 heures et demi du matin lui portant les vivres je l'ai trouvé mort assis sur sa chaise auprès de son feu. Vous trouverez ci joint, Citoyen Ministre, les formalités que j'ai cru devoir prendre à son égard. J'ai fait partir un courrier extraordinaire qui a devancé la poste pour annoncer sa mort au général en chef commandant la 6e division militaire. Je l'ai fait enterré par un prêtre de la commune dans le caveau sous l'ancienne chapelle coté au Fort de Joux où autrefois on enterrait les militaires de la garnison.

J'ai cru en prenant ces précautions remplire les vœux du Gouvernement.

Salut et respect.

Signé : AMIOT

Source : Archives des Outre-mer


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires