Audio : Discours des candidats à l'élection présidentielle d'Haïti, Louis Déjoie et Daniel Fignolé, en 1957

Daniel Fignolé

Cliquez ICI pour écouter les discours des candidats Louis Déjoie et Daniel Fignolé à l'élection présidentielle de 1957 le 26 avril de la meme année sur Radio Caraïbes. Vous y trouverez aussi un édito de Jacques Stéphen Alexis ainsi qu'une prise de parole de René Moravia, en faveur de Louis Déjoie.


Louis Déjoie

(00:00:00) Enregistrement unique de Radio Caraïbes couvrant la campagne électorale de 1957, avec les quatre candidats à la présidence : Louis Déjoie, Daniel Fignolé, Clément Jumelle et François Duvalier. Ce dernier remporta les élections avec l’aide de l’armée. Parmi les chansons et les déclarations de ses partisans, Louis Déjoie fait un discours le 26 avril 1957. Il dénonce les manœuvres de l’armée et de l’équipe Duvalier pour éliminer le gouvernement provisoire, composé de représentants de chaque candidat, afin de le remplacer par l’armée qui gèrerait les élections. 
(00:17:00) Déclaration de protestation du parti de Déjoie après que l’armée ait tiré du gaz lacrymogène contre une manifestation de femmes. 
(00:21:44) Le docteur Albert Chassagne, membre de l’équipe électorale de Déjoie, décrit un autre incident ayant eu lieu le même jour : une rencontre entre la hiérarchie de l’armée et trois des quatre candidats. Durant cette rencontre, le général Léon Cantave déclare qu’à cause de la crise politique, provoquée par le départ du Conseil exécutif de gouvernement, des trois membres du parti de Duvalier, l’armée se voit obligée de prendre le contrôle du gouvernement provisoire. Après, l’annonceur de Radio Caraïbes lit un éditorial de René Moravia, un partisan de Déjoie, secrétaire du Parti national des ouvriers haïtiens. 
(00:29:38) Un texte de l’écrivain Jacques Stéphen Alexis publié dans le journal « Le Matin », où il dénonce la trahison de l’idéal révolutionnaire de 1946. 
(00:39:24) Discours d’un autre candidat, Daniel Fignolé, devenu président intérimaire le 25 mai 1957 jusqu’à son renversement par l’armée 19 jours plus tard.
Source : DLOC

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires