Le général français Pégot, commandant de Breda, implore la protection et la la clémence de Dessalines après la bataille de Vertières


        Je me rendrai avec ma troupe, général, aux conditions que vous avez déterminées ; j’y ajouterai seulement que vous voudrez bien permettre que les officiers conservent leurs armes.

        Je me remets avec confiance à votre justice et à votre humanité. Vous ne devez pas oublier que nous sommes les soldats de la République ; que nous n’avons pris les armes que contre les tyrans de l’Europe, et que nous nous sommes levés pour la cause sacrée de la liberté, de la justice et de l’humanité.

        Je demande que le commandant Macajoux nous escorte avec une quarantaine d’hommes jusques à nos premières lignes, et que les personnes et les mesquines propriétés des soldats soient respectées.

        J’ai l’honneur de vous saluer avec respect,

(Signé) J. PÉGOT.

Nota : Beaubrun Ardouin, étude sur l'histoire d'Haïti, tome 5)

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires