À la mémoire de Toussaint Louverture



À la mémoire de Toussaint Louverture


Toussaint, dors ton dernier sommeil sans t'affliger!

Haïti, l'île vermeille au rire léger

Dont tu compris jusqu'au bout l'âme de lumière,

Garde ton souvenir dans sa fraicheur première !


Reposer Grand, reposer calme en notre sol

Où tu vainquis l'Anglais et domptas l'Espagnol,

Non ! Tes restes? Perdus sous la terre française !

Ton sort est tel qu'il veut qu'on se courbe et se taise.


Mais l'histoire oubliant nombre de potentats

Illustres conquérants et fondateurs d'États

Ceindra ton front d'une auréole sans égale


Et, poursuivant toujours l'œuvre de piété,

Te dressera, Toussaint, une tombe idéale

Où viendra s'incliner toute l'humanité!


Source : Vaval, Duraciné, Stances haïtiennes, A. Messein, 1912, Paris.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires