Les émissaires américains expriment leurs regrets suite au refus d'Haïti de céder le Môle Saint-Nicolas

Fort Mole Saint-Nicolas - Crédit : challengesnews.com

Port-au-Prince, Haïti 24 avril 1891

Honorable A. FIRMIN, Secrétaire d'État des Affaires Étrangères d'Haïti

Monsieur,

Nous avons l'honneur de vous accuser réception de votre lettre du 22 courant, répondant à la demande du Président des États-Unis, présentée par nous au gouvernement d'Haïti pour le bail du Môle Saint-Nicolas comme une station de charbon à l'usage des forces navales des États-Unis.

Nous regrettons que le gouvernement d'Haïti se voit dans la nécessité de faire un refus à la demande amicale du Président ; d'autant plus que nous avons lieu de craindre que ce refus ne soit pas accepté par le gouvernement des États-Unis comme un témoignage des sentiments amicaux qui doivent exister entre les deux républiques et gouverner leurs relations.

Tout en étant obligés de vous exprimer notre désappointement du terrain sur lequel s'est placé le gouvernement d'Haïti, permettez-nous de vous présenter, Monsieur le Ministre, l'expression notre plus haute estime et de notre plus haute considération.

Signé : FREDERICK DOUGLAS, BANCROFT GHERARD

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires