Extraits du Journal Iris de Venezuela, rapportant la réunification de la Dominicanie et d'Haïti

Extraits du Journal vénézuélien, Iris de Venezuela, du 25 Mars 1822, rapportant la réunification de la partie espagnole de l’île à la République d'Haïti le 9 février 1822

HAÏTI : Par la gazette de Philadelphie (Aurore du 16 février) et par d’autres imprimés, nous savons que la partie espagnole d’Haïti s’est réunie à la République de ce nom, sous le président Boyer, qui, selon les lettres de Curaçao avait fait paisiblement son entrée dans la ville de Santo-Domingo. Malgré notre sympathie et notre reconnaissance pour cette prédilection des habitants de Santo-Domingo pour la Colombie*, nous ne pouvons nous empêcher d’avouer que le vrai intérêt de l’un et de l’autre peuple consiste dans la consolidation de cette masse de population, qui représente aujourd’hui à l’Univers une Puissance respectable et un ennemi de mauvais augure à l’unique ennemi de la Colombie et de l’Amérique, à l’obstinée Espagne.
 
*Colombie : À l'époque, la Colombie était une Fédération composée de l'actuelle Colombie, du Venezuela et de l'Équateur, dirigée par le Libertador sud-américain Simon Bolivar.
 
Source : Le Télégraphe, Gazette officielle de la République d'Haïti parue le 15 Septembre 1822

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires