Le gouverneur de la colonie danoise de Saint-Thomas informe le Roi Frédéric VI de la situation en Haïti en 1825

        

J'ai également osé assister aux officiers de milice, en particulier le Capitaine Smith de la Division de Frederiksted, dont le Corps est sans aucun doute le meilleur corps de milice des Antilles, la plus grande satisfaction de Votre Majesté à l'égard de vos efforts dans l'introduction du Commandement danois et des règlements d'exercice de la NYE, susciterait sans aucun doute une grande émulation entre vous.

     J'avais l'intention d'envoyer à Boyer une lettre de compliment à l'occasion de la reconnaissance par la France de l'indépendance d'Haïti, dans l'espoir d'obtenir quelques avantages commerciaux pour Saint-Thomas mais quand on m'a informé que Boyer avait dû promettre à la France de ne pas ouvrir la communication avec les autres Antilles, j'ai abandonné ce plan. Chamberlain v. Scholten estime également que Boyer ne mérite pas une lettre de compliment, mais si l'on pouvait obtenir des avantages commerciaux, il ne fallait probablement pas regarder de trop près les formes de courtoisie.

         Il semble y avoir de graves troubles en Haïti sur les termes de la reconnaissance. Si j'apprends quelque chose de plus à ce sujet, je le signalerai immédiatement, et si cela semble important, j'enverrai le brick là-bas pour m'en assurer.

Le plus soumis

B.

Source : Archives danoises

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires