Proclamation de l'Armée contre le président Dumarsais Estimé et l'annonce de la Junte militaire formée de Magloire, Levelt et Lavaud

Les présidentsDumarsais Estimé et Paul E. Magloire

Peuple Haïtien, 

Le Pays, depuis le 13 Avril dernier, traverse une situation compliquée et dangereuse qui a arrêté la vie de la Nation. Des éléments inquiétants se sont habilement infiltrés dans les positions clés du gouvernement de la République et par leur action maintiennent une agitation continue dans les esprits. Le Président de la République a perdu le contrôle des événements qui se sont développés avec une extrême rapidité, vu l'ambition de certains depuis le rejet de la révision constitutionnelle par le Sénat. Devant cet état de choses inextricable et devant l'impossibilité pour le pays de continuer sa marelle dans le calme et dans la paix, l'Armée, pour ne pas avoir à se trouver devant une situation incontrôlable a décidé, par l'organe de son Etat-Major, de prendre les mesures nécessaires pour la sauvegarde de la paix publique.

De l'accord unanime des officiers, il a été demandé aux membres de la Junte Militaire de 1946 d'accepter une nouvel le fois à se dévouer au salut de la Patrie.

En face des graves dangers que courent le Pays et la vie des familles, nous avons endossé la responsabilité de dénouer la crise. Nous donnons l'assurance, comme nous l'avons déjà fait dans un récent passé, que nous respecterons intégralement les engagements internationaux pris par la République d'Haïti, nous maintiendrons les normes démocratiques et garantissons la sécurité publique et le respect des biens.

Nous demandons à tous de nous donner leur appui moral pour nous aider dans la lourde tâche que nous assumons aujourd'hui.

Le Président Dumarsais ESTIME, ayant démissionné, se trouve ainsi que sa famille sous notre entière protection.

Nous faisons appel à la confiance de la Nation pour que la vie puisse reprendre son cours normal.

Port-au-Prince, le 10 Mai 1950

Franck LAVAUD, Général de Brigade, Armée d'Haïti
Président de la Junte,

Antoine LEVELT, Colonel, Armée d'Haïti,
Membre,

Paul Eugène MAGLOIRE, Colonel, Armée d'Haïti, 
Membre.

Source : Bicentenaire de la fondation de Port-au-Prince (1749-1949) publié par Dr Augustin Mathurin en 1975

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires