Lettre de l'Assemblée générale de Saint-Domingue à la Municipalité des Cayes faisant état de la révolte des esclaves suite à la cérémonie du Bois-Caïman

Lutte des couleurs en Haïti - Crédit : Journal Le Devoir

Lettre de l'assemblée générale de Saint-Domingue à la municipalité des Cayes

Du Cap, le 23 Août 1791

MESSIEURS ET CHERS COMPATRIOTES,

Nous nous empressons de vous faire part des cruels et désastreux événemens qui nous arrivent depuis quelques jours. Les nègres esclaves se sont attroupés en nombre considérable; depuis quelques jours, par-tout où ils passent, ils incendient tout, et égorgent tous les blancs qu'ils rencontrent. Ils se saisissent de toutes les armes et s'en servent à cet effet. Les quartiers de l'Acul et de l'Imbé sont le centre de leur scélératesse. Par les différentes dispositions qu'ils ont faites, il paroit que le complot doit être général dans toute la colonie.

Déjà on a fait partir les troupes de ligne et patriotiques, et d'après un rapport qui vient de nous être fait, il vient d'y avoir une attaque où une centaine de nègres ont été tués ; le reste est en fuite, et on les poursuit vivement.

Vous devez sentir la nécessité d'établir la plus exacte surveillance, pour nous garantir du fléau qui nous afflige. Le temps ne nous  permet pas de faire part à toutes les paroisses de l'événement dont nous vous donnons les détails. Nous vous invitons à leur faire passer le plus promptement possible copie de la présente. Nous avons l'honneur d'être, etc.

Les membres de l'assemblée générale,

Signé, JOUBERT, président.

HARDIVILLIERS, secrétaire.


Source : Journal Le Mercure universel du samedi 29 octobre 1791

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires