Lettre de Toussaint Louverture au Général Caffarelli lui demandant d'intervenir auprès de Napoléon Bonaparte pour sa libération


Cette lettre a été adressé au Général Caffarelli. Le Général Toussaint Louverture, emprisonné au fort de Joux demande à Caffarelli d'intervenir pour lui auprès de Napoléon Bonaparte.

Au cachot du Fort Joux, ce 17 vendémiaire an XI

9 Octobre 1802

Général, je vous prie de rafraichir la mémoire  du Premier consul à mon égard. Vous savez ma position; ma douleur est grande, ma santé est altérée. Vous m'avez assuré que le Premier consul est humain et plus juste que personne. Je vous crois, mais faites-lui panser  à ma réclamation de se prononcer sur mon sort. Je saurais alors sentir l'effet de sa justice. Vous rendrez service à un homme  qui est plus malheureux que coupable. Je vous salue sincèrement. 

Toussaint Louv.

Je vous prie de me faire un mot de réponse. 

Source : Pierre Pluchon,  Toussaint Louverture, Fayard, Page 528, Paris. 

Nota : Nous avons modifié les fautes contenant dans l'original.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires