Couplets écrits et chantés par Juste Chanlatte à l'occasion de la fête de l'Empereur Jacques 1er d'Haïti en 1805


Composés par Juste Chanlatte, secrétaire général de l'Empereur JACQUES Premier, sur l'air de Quels accents ! Quels transports ! ou La Versaillaise, vieux chant patriotique français de 1792.

Quels apprêts? Quels momens? O jour plein d'allégresse!

Où se forgeaient ses fers, il marche avec fierté,

Dans sa force et sa Liberté (bis)

Il bénit les Héros de son indépendance,

Il chante, transporté d'une mille assurance;

Qui de JACQUES premier a reconnu la loi,

Célèbre aussi la fête en celle de son roi.


Que pourrait des tyrans la fureur despotique,

Contre les fiers enfans de ce brulant tropique,

C'est le flot qui s'irrite et qui court se briser,

Contre l'immobile rocher (bis)

Sous l'abri protecteur d'un invincible égide,

Nous chantons en dépit d'une race perfide, 

Qui, etc.


Vous qu'il vient d'affranchir de l'antique esclavage.

Pour prix de ses travaux offrez-lui votre hommage;

Qu'un serment solennel soit par vous répété,

De respect et de fidélité; (bis)

Autour de ses drapeaux, même sort nous rassemble.

Nous vivrons à ses pieds, où nous mourrons ensemble;

Car de JACQUES premier, qui reconnait la loi,

N'a qu'un esprit, qu'un cœur pour l'état et son roi.


Source : Gazette politique et commerciale d'Haïti, numéro du 1er Août 1805


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires